dimanche 27 novembre 2016

La longue route

J'ai beau prendre mes gouttes de propolis le matin, dévorer des clémentines, les semaines commencent à apporter leur lot de fatigue. Ce n'est pas toujours facile de trouver le calme et l'énergie nécessaire pour soutenir et accompagner le mieux possible des petits élèves qui avancent avec de bien lourdes béquilles. Mon sommeil en prend un coup et ma sérénité aussi ces derniers jours. Heureusement, nous avons reçu Les belles histoires, et nous avons déjà écouté en boucle une bonne quinzaine de fois le conte de Noël et suivi la recette (adaptée) des bonshommes de neige que Temanu avait repérés dès l'ouverture de la revue mercredi. Un soleil magnifique et un pique nique sur la terrasse font aussi du bien. Vivement les vacances, les 3 semaines-tunnel à venir avec moult réunions, équipes de suivi et rencontres de travail ne vont pas rendre forcément les choses plus légères. Bref, vivement le 16 ! Pour me changer les idées, je relis La longue route de Moitessier en suivant le Vendée Globe et je cherche tout ce qui parle de voyage dans l'espace, Thomas Pesquet et l'ISS n'ont presque plus de secret pour moi ;-) Un bon bol d'air et du vent dans les voiles pour élargir les horizons !

mercredi 2 novembre 2016

Dans les alpages

Quelques jours au frais dans les montagnes. Nous avons retrouvé un petit élève de Colin devenu un doux jeune homme… Des poules, un âne, un mulet, un cheval, deux chiens et une oie, le feu dans le poêle à bois, les gelées du matin et les soirées à la bougie, la mer de nuages, la petite fenêtre pour observer les abeilles, un petit garçon qui marche longtemps longtemps, saute dans les mares de boue avec délice et monte sur le dos de l'âne en fin de promenade, une fois son appréhension dépassée, une orgie de fromage, de la guitare et du ukulélé, une sieste dans les doudounes bien chaudes à côté des chemins de randonnée, une petite cueillette de cynorhodons pour un pot de confiture à venir. De bien belles retrouvailles dans ce chalet d'alpage du presque bout du monde… Que c'est bien quand notre travail nous permet de pareilles rencontres ! C'est émouvant de voir des petits garçons grandir, devenir de jeunes adultes attentifs et passionnés...