mardi 31 décembre 2013

Little Bean

Little Bean viendra bientôt agrandir la troupe des cousins-cousines Timothée-Agathe-Roxane-Temanu.
Little Bean a de la chance, comme il-elle est encore tout petit puisqu'il-elle naîtra en février chez Lettice et mon frère Colin, il hérite des gilets tout neufs tricotés pour mon Temanu dodu au-dessus des courbes de croissance des petits métropolitains. J'ai pris quelques photos des deux gilets en question, une taille naissance et une taille 3 mois, tout de suite étriqués quand on voit le jour à Tahiti et qu'on rentre au bout de presque 2 mois de vie ! 
Modèle du livre More last Minute knitted gifts,
le même que celui tricoté pour Roxane,
avec le reste de yack de Mongolie et maco-mérinos,
d'où cette version bicolore ! Aiguilles 4,5
Modèle Puerperium cardigan
déjà tricoté en coton et version rayée pour mon Temanu
là j'ai improvisé rayures et jacquard avec les restes
du pull chouette de Manava, aiguille 4,5
En résumé, nous avons passé une semaine de fête, de rires, de surprises, de cadeaux, de pleurs aussi (en soirée et assez tard pour notre petit garçon…) Un Noël franco-anglais cette année encore délicieux, festif, musical et coloré.

Et maintenant, comme je mets trois jours à écrire un article, vous avez droit à une avalanche de photos ! Bon réveillon à tous !

mercredi 18 décembre 2013

La douceur des jours

La vie est belle ici ces jours-ci. Je reprends mon rythme d'hiver : thé, sablés, clémentines et tricot au coin du feu. Avec un petit garçon qui dort à l'étage ou qui se réveille et gazouille à côté de moi… Même l'assistante sociale, passée ce matin, a été très émue par notre histoire, c'est dire ! Elle a bien apprécié les sablés et le thé du bonheur, ajoutant qu'il y avait beaucoup de détermination et de douceur dans toute notre aventure, et que l'on avait réalisé un rêve, une utopie, ce qui faisait beaucoup de bien en ces temps très durs pour l'adoption.
 Un petit tricot rapide et efficace comme je les aime : les "chaussettes de portage" pour petits pieds qui dépassent, et à côté des sablés, c'est un étui anti-choc pour biberons en verre voyageurs… Cousu dans un vieux pull avec des restes de wax de la Réunion.
J'ai cru comprendre que j'avais une tête pas possible sur les dernières photos postées sur le blog (n'est-ce pas Corine et Mika !!!) L'épuisement, le stress, le voyage, les petites nuits… Donc à l'avenir, je ne mettrai plus que mes pieds en photo, ils n'ont pas l'air épuisés, eux ;-) ils viennent de passer 5 mois en tongs au grand air !
Et puis, mes en-cours du moment : un gilet en laine de yak de Mongolie et Maco mérinos (de la fête de la laine) et une future tortue pour mon zébulon…

dimanche 15 décembre 2013

Vivre entre ses parents le reste de son âge

Arrivée dans le brouillard de Lyon après 8+10+2 heures de vol
Nous sommes donc rentrés à la maison. Tous les trois. Quel bonheur de retrouver nos collines, la maison douillette et nos chats, après un si long et difficile voyage pour notre petit garçon (et nous aussi). On ne repart pas de Tahiti le coeur léger quand on y laisse des amis et chaque décollage (trois au total) a eu droit à sa petite larme versée.

Aujourd'hui dimanche, Temanu semble avoir retrouvé son rythme de Tahiti et le décalage horaire s'estompe de plus en plus. Que d'émotions encore chaque jour, avec les souvenirs de ces cinq mois passés qui surgissent sans prévenir. La vraie décompression est bien là, maintenant...
Non, pas de hurlement, juste un grand baillement...
C'est bien de rentrer, de se sentir toujours autant entourée, de retrouver les tricopines, les petites attentions de chacun : la soupe avec le potimarron du Lézard dans les bols de notre Pelote Masquée, les petits gâteaux d'Elodie au dessert, les frigo-congèl-placards pleins de bonnes choses, les tricots qui réchauffent les épaules de notre bébé des îles...

Je vous ai préparé une petite playlist, pour rester dans le thème elle s'appelle "Temanu at home", il y a plein de chansons douces qui endorment mon  Temanu d'un seul coup, des Ratavibes, des chansons adorées-chantées à tue-tête avec Teata dans la voiture sur les routes de Tahiti, mes petites pépites et mon entre-deux pour se poser ici pour de vrai, en douceur.


dimanche 8 décembre 2013

Temanurere, l'oiseau qui s'envole

Ce sont les premiers mots de Teata à Temanu le lendemain de sa naissance. Les derniers jours d'août, lorsqu'elle nous a proposé ce prénom Temanurere (ou Temanu, plus facile à prononcer pour les farani), Teata avait déjà pris sa décision de nous le confier. Temanurere, Ulysse, un voyageur avant même de naître ! Venu des Marquises pour partir vers la France...
 
Nous nous sommes envolés aujourd'hui avec notre oisillon marquisien (dodu) en laissant notre Teata retrouver son fils aîné qui lui a tant manqué pendant les derniers mois de sa grossesse. Je lui ai déjà souhaité de bien belles choses pour la suite de sa vie pleine de fougue et d'impétuosité. Comment pourrait-il en être autrement pour cette jeune femme capable de placer toute sa confiance en nous et de nous confier son tout petit ? Quelle rencontre, quelle aventure...
Apprentissage du haka manu, la danse marquisienne de l'oiseau.
Que la vie te soit douce, ma coquine ! Prends soin de toi...

Tahiti top 10 #9


Les rencontres, les sourires, les échanges. J'ai peu parlé de toutes les personnes rencontrées. Mais chaque rencontre nous a permi de toucher du doigt la chaleur de l'accueil des gens d'ici qu'ils soient tahitiens ou popaas. Alors un grand merci à tous pour les moments de rires (on a beaucoup ri à Tahiti !), de décompression, de découvertes tout au long de ces mois si intenses...
Hélène et ses enfants, Michèle,
Vaiiti et Itzae les deux adorables coquines
Madison, nouvelle pilote de bi-place hors-paire !
Michèle et l'une de ses superbes couronnes
Edouard, pilote de choc
et chasseur de cochons sauvages réputé dans sa vallée 
Marie et sa douce voix avec notre petit bonhomme

Maite qui m'as appris à coudre un tifaifai
Le tamure marathon avec Jenny.
On n'a pas fait que boire des cafés au lait
chez Drink up, toutes les deux !
Elvi la danseuse et Temanu au Taone
Pierre à l'assaut du cocotier du jardin 
Monique et mamie Heitiare du centre artisanal de Paea
La belle équipe de danseuses débutantes
du Conservatoire, avec les musiciens
L'atelier clandestin de couture avec Cristelle
de Moorea qui attendait son petit Mahana
Dimanche aprèm' chez Yann et Hitiroa à Moorea
Et puis je fais ici aussi une petite place aux mama'u et papa'u de Temanu venus nous accompagner quelques semaines dans cette aventure !
Mauruuru roa à tous !